La pédagogie sans photocopieuse

Les dernières semaines ont été difficiles pour tout le monde. On a littéralement enlevé le plancher de nos salles de classe de sous nos pieds, on est en chute libre. Puis, tranquillement,  on commence à prendre nos repères, on est en train d’atterrir dans une toute nouvelle “boîte”.

Dans cette nouvelle boîte, plusieurs sont pris au dépourvu. Ceux pour qui l’utilisation de la technologie à l’école se limitait à la photocopieuse ont atterri bien malgré eux dans le XXI siècle. Pour d’autres, le choc est pédagogique: comment reproduire ce que je faisais en classe à distance ? La réponse est simple, c’est impossible. Finalement, les plus affectés sont ceux qui subissent le double choc de devoir se mettre à niveau du côté technologique et pédagogique.

Depuis que nous sommes confiné dans cette nouvelle boîte, on se fait bombarder de conseils et d’astuces techno, de sites de jeux pédagogiques, d’applications, etc. J’ai moi-même profité de ces partages qui sont utiles et nécessaires. Cependant, alors qu’on parle de rouvrir graduellement les écoles au Québec, je crois que le temps est venu de recentrer nos priorités sur la pédagogie.

Je ne vous apprends rien en vous disant que nous sommes dans une période unique dans notre histoire. Un moment charnière, il y aura un avant et un après Covid-19 dans notre société. Mais qu’en est-il du milieu de l’éducation ? Pour paraphraser Marius Bourgeoys, est-ce qu’on est train de photocopier l’école d’hier ou de créer l’école d’aujourd’hui ?

Sur le plan humain, la Covid-19 est une tragédie. Je ne cherche pas ici à en diminuer l’importance ou l’impact, je veux seulement vous amener à la voir sous un autre angle. À voir le positif qu’on peut en retirer dans le monde de l’éducation.

Nous pourrions penser que ce n’est pas le temps de faire des gros changements présentement, qu’il faut garder les choses simples. Mais c’est quand le bon temps pour faire du changement ?

Il y a deux mois, nous manquions de temps: nous avions des cours à préparer, des piles de corrections, les activités des enfants, etc.

La crise actuelle est en train de nous montrer les failles et les limites de nos systèmes d’éducation. À commencer par le fossé manifeste entre la maison et l’école. Comme toutes les autres sphères de la société, on doit changer. Et ce sera pénible. À ce sujet, John Maxwell mentionne : “Tout ce qui en vaut la peine dans la vie est en pente ascendante et monter nécessite d’être intentionnel.” 

La vérité est qu’on ne peut pas se permettre de ne pas innover.

La Covid-19 c’est une opportunité, un immense moment d’apprentissage (teachable moment). Comme a dit l’ancien bras droit d’Obama, Rahm Emanuel :Vous ne laissez jamais une crise grave se perdre. Et ce que je veux dire par là, c’est une opportunité de faire des choses que vous pensiez ne pas pouvoir faire avant.” 

La Covid-19 est une opportunité unique de changer des choses en éducation. Arrêtons de  stresser avec nos programmes: ils ne seront pas complètement couverts cette année. J’irais même jusqu’à dire que les programmes sont un peu secondaires en ce moment. Pour ce qui est des examens du Ministère, ils sont en confinement jusqu’à l’an prochain. La voie est libre.

Nous avons les coudés franches pour essayer de rendre l’apprentissage intéressant et flexible. Parce que l’apprentissage des élèves doit se poursuivre…tout comme celui des enseignant(e)s/directions. “Ça va prendre un chapeau d’apprenant” comme nous disait Marius plus tôt ce mois-ci.

Il y a mille et une manières d’amasser des preuves d’apprentissage et celles-ci vont prendre différentes formes selon nos élèves. Parce qu’en plus d’être authentiques et flexibles, nous avons l’occasion de les rendre plus personnalisées pour nos apprenants. Nous pouvons prendre le temps de discuter avec nos élèves de manière individuelle ou en petit groupe.

Présentement, beaucoup d’enseignants sont en train d’apprendre “sur le tas”. Certains partent de loin en devant apprendre comment fonctionne Google Drive, mais ça ne veut pas dire qu’il ne faut pas viser plus haut pour ceux-ci. Qui sait ce que ces pédagogues en déficit technologique pourront accomplir une fois les bases assimilées.

“Si j’avais demandé aux gens ce qu’ils voulaient, ils m’auraient répondu des chevaux qui vont plus vites.” – Henry Ford 

Parfois ce que les gens veulent n’est pas nécessairement ce dont ils ont besoin.

J’en appelle aux influenceurs pédagogiques: aux directions, aux conseillers pédagogiques, aux enseignants et autres leaders du milieu. Nous devons nous transformer en représentant Tupperware. 

Je m’explique.

Qui n’a jamais vu une de ces soirées où une personne du voisinage invite ses ami(e)s à la maison pour leur montrer ses beaux produits? Tous ceux et celles qui ont accepté l’invitation le font par courtoisie car ils n’ont besoin de rien. Pourtant, quand la soirée se termine, tout le monde a rempli un bon de commande, on s’est découvert des besoins

Et si c’était la même chose avec nos collègues. Si on leur présentait et on discutait des manières différentes de faire les choses. Et si on leur partageait comment rendre l’apprentissage plus authentique en faisant vivre des expériences d’apprentissage qui sont significatives pour leurs élèves. Si on échangeait à propos de comment rendre leur pédagogie plus flexible : les élèves n’ont pas tous besoin de faire le même travail pour démontrer leur apprentissage. Finalement, si on leur montrait que l’évaluation n’est pas un synonyme de notation, que l’apprentissage consiste plutôt à:  faire, réfléchir, faire mieux.

Parce qu’il est là le coeur du changement, au milieu de la tragédie humaine que nous vivons, si on leur montrait comment mettre le focus sur l’apprentissage, la croissance, mais surtout sur… l’humain.

Qui sait avec quoi ils repartiront à la fin de la soirée?

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s